Le Succès repose sur des équipements de confiance!

Vortex : Car l’équation du succès passe par l’effort mais également par un équipement performant. Michel Therrien et l’équipe Chasse Québec font confiance en VORTEX quand l’aventure est au rendez-vous !

Continuer la lecture de « Le Succès repose sur des équipements de confiance! »

Sauvagine : 100.00 $ tombés du ciel !

En raison de conditions de chasse peu communes, Francis Constantin a été en mesure d’étirer longuement sa saison de chasse 2011 tout en obtenant du succès. Il va s’en dire qu’il a connu une saison de chasse hors de l’ordinaire. En chassant et guidant au cours de 10 expéditions de chasse qui se sont échelonnées sur 2 mois et demi, il a conservé une moyenne exceptionnelle de 25 canards par chasse.

Fait étonnant, ses chasses se sont toutes déroulées dans le même environnement qu’il surnomme à juste titre son trou à canards. Il explique que son succès est attribuable à la gestion qu’il fait de son site et des particularités du site en question. Le secteur offre de la nourriture et de la quiétude aux canards et il est situé vis-à-vis un couloir migrateur. Les installations de nichoirs aident également tout comme le fait qu’il laisse souvent reposer ses secteurs durant plusieurs jours. Nul doute qu’il s’agit d’un guide à la fois travaillant et talentueux.

Pour terminer sa saison en beauté, M.Constantin a même eu l’incommensurable chance de prélever un canard bagué. En communiquant avec le numéro apparaissant sur la bague, il a appris que le canard qu’il avait prélevé était un mâle et que celui-ci avait été capturé et bagué dans la région de Québec. Pour sa collaboration, le chasseur a obtenu une contribution de 100.00 $.

Félicitations à Francis Constantin de la part de l’équipe Chasse Québec.

 

Caméra espion Vs Sauvagine !

Qui a dit que les caméras de surveillance étaient exclusivement réservées aux chasseurs de gros gibiers? À preuve, voilà que notre collaborateur occasionnel, Francis Constantin, trouve l’ingéniosité de les mettre à profit dans le but d’espionner le rendement de son étang de chasse à la sauvagine. L’expert et guide en sauvagine prétend pouvoir retirer beaucoup d’informations sur ses canards à partir des informations que son appareil Spypoint lui renvoie. Un futé de chasseur celui-là! Les caméras de surveillance peuvent renseigner les chasseurs sur une panoplie de comportements animaliers. Pour ma part, j’en ai installé près d’une tanière de loups, devant un site de tambourinage de gélinottes, et un ami trappeur en installe même devant certaines de ses installations afin de capturer des animaux à fourrure. L’usage de cet outil de retraçage dépend donc surtout de l’ingéniosité et du savoir-faire de son utilisateur.

Sauvagine : L’art du camouflage.

Pour le guide et chasseur chevronné Francis Constantin, le succès d’une bonne chasse à la sauvagine passe indéniablement par une bonne stratégie de camouflage. Les oiseaux voient du haut des airs suivant diverses perspectives et comme ils se déplacent en groupe il y a plusieurs bolides ailés qui analysent le sol et le site attractif. Les reflets et les contrastes au sol peuvent influencer les réactions des oies et des canards. Selon notre collaborateur occasionnel, 70 % du succès d’une bonne sortie de chasse serait attribuable au soin apporté dans le camouflage des chasseurs. En outre pour connaître le succès avec régularité, les chasseurs doivent apprendre à ne pas exagérer leur pression de chasse en alternant les sites et les divers secteurs tout en protégeant certains dortoirs environnants. Sur les photos jointes, il est possible de voir comment les chasseurs usent d’ingéniosité afin de bien se fondre au décor. Les décors enneigés ne font pas exception à la règle.

Canards : une année d’abondance.

Alors que certaines excursions sont moins sous le signe de l’abondance cette année comme ce sera le cas pour la récolte de chevreuil mâle, il se trouve que la chasse à la sauvagine se porte bien. L’absence de neige au sol sur la plupart des champs prolonge cette chasse et les agriculteurs ne s’en plaignent pas trop. Au-delà de la chasse au gros gibier qui est souvent ciblée pour favoriser la relève, le guide et collaborateur occasionnel Francis Constantin insiste pour dire que l’action ne manque pas quand les canards et bernaches sont abondants. Il croit que l’ensemble des activités en lien avec la chasse à la sauvagine est susceptible de rendre plus d’un jeune alerte et motivé. Le jeune qui sera mis au défi pour ce type de chasse connaîtra l’importance de la disposition des appelants, la maîtrise des appels, l’art du camouflage et du tir.

Ici les résultats d’une chasse à la bernache bien organisée avec des jeunes et moins jeunes. Les 14 chasseurs réunis lors de cette excursion ont prélevés chacun leur limite de 5 oies par personne.

 

Chasse aux canards : Technique d’un chasseur accompli

Francis Constantin, ce chasseur accompli des Basses-Laurentides, nous envoie à nouveau des images qui démontrent sa débrouillardise et son ingéniosité qu’il met à profit pour réaliser de belles chasses aux canards.

Son secteur de chasse étant situé près de champs de soya et de riz sauvage particulièrement appréciés par le canard, sa technique consiste à faire augmenter le niveau d’eau à partir de la fin du mois d’août.

Puis il coupe la végétation sur les rebords du cours d’eau ainsi que les algues, afin de facilité la recherche du gibier.

Francis chasse à cet endroit 2 fois par semaine, de l’ouverture jusqu’à la fermeture de la chasse depuis maintenant 6 ans et mentionne qu’il doit son succès à sa technique. Au fil des années il a également agrémenté l’endroit de nichoirs.

Félicitation Francis pour ta technique inspirante et pour tes succès à la sauvagine, et n’hésite pas à nous envoyer de nouvelles photos de ta saison 2011 !