Les fibromes chez l’orignal, devons nous s’en inquiéter?

Un orignal avec des tumeurs de type fibrome donne une très mauvaise apparence à l’animal, mais en réalité elles n’affectent pas la santé de la bête.

moose fibrome1

Comme le démontre cette photo d’une mère orignal avec son veau, hormis l’apparence peut attrayante elle est en pleine santé. Les tumeurs de type fibrome sont les tumeurs les plus communes  rapportées chez l’orignal. La forme du fibrome peut-être uniforme et bien définie ou bien d’une allure rappelant le choux fleur variant en grosseur de quelques millimètres à plus de 100 millimètres. Parfois avec une certaine pilosité. Elles peuvent être uniques ou multiple. Elles ont parfois tendances à s’agglomérées légèrement les unes sur les autres.

Si une plaie se fait sur le fibrome, il peut devenir infecté par des bactéries lui donnant une allure quelque peu effrayante mais sans impact sur la santé de l’orignal.

Éventuellement les plaies vont régresser et disparaître. Elles n’affectent en rien la qualité de la viande et sont totalement retirées lorsque l’animal est pleumer.

D’autres types de tumeurs peuvent se développer à l’intérieur de la cavité abdominal de l’orignal. Elles sont appelées lymphosarcome. Ces tumeurs sont généralement assez grosses et d’apparences très difformes.

Les fibromes sont assez répandus chez les cerfs. Le département de Ressources Naturelles de l’université du Michigan a étudié en détails cette condition chez le chevreuil. Ils décrivent cette condition comme étant des verrues observées de façon régulière chez les cervidés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *